L'international allemand Mesut Özil, dernière recrue du Real Madrid, a assuré à une chaîne de télévision allemande qu'il n'avait aucune appréhension de se retrouver en concurrence avec certains des meilleurs joueurs du monde.

Mesut Oezil of Bremen

"Il y a des stars mondiales dans ce club et je m'en réjouis, mais je n'ai aucune raison d'avoir peur, car je sais ce dont je suis capable", a déclaré mardi soir le milieu de terrain de 21 ans à la chaîne payante Sky Allemagne.

"J'ai franchi un nouveau cap dans ma carrière, le Real fait partie des meilleures équipes au monde", a ajouté Özil qui devait se rendre mercredi à Madrid pour finaliser son transfert.

Arrivé en janvier 2008 au Werder Brême pour 4 millions d'euros, l'international, très en vue lors de la Coupe du monde 2010 où l'Allemagne s'est classée 3e, devrait signer un contrat de cinq ans avec son nouveau club où il rejoindra son compatriote Sami Khedira, recruté en juillet.

Özil est le sixième Allemand à porter le maillot du prestigieux club madrilène et l'encadrement du Werder le croit capable de s'imposer malgré la concurrence en milieu de terrain avec notamment le Brésilien Kaka, actuellement blessé, le Néerlandais Van der Vart, les Espagnols Xabi Alonso et Canales, ou le Français Lassana Diarra.

"Il a énormément progressé, je le crois capable de s'installer là-bas", a estimé Thomas Schaaf, son entraîneur à Brême.

"Un joueur de cette qualité peut s'affirmer dans n'importe quel championnat", a renchéri le directeur sportif Klaus Allofs, avant de remarquer que "Mesut est encore jeune et plutôt quelqu'un de discret": "Cela ne sera pas facile, mais je ne me fais pas de soucis", a-t-il ajouté.

Allofs a révélé qu'il avait fixé aux dirigeants du Real la date de mardi pour parvenir à un accord: "Le transfert a eu lieu, car ils nous ont proposé plus d'argent", a reconnu le dirigeant brêmois sans citer de chiffres.

Le Werder est privé de son meneur de jeu à quelques jours du coup d'envoi du Championnat 2010-2011, mais n'a pas prévu de se renforcer sur le marché des transferts: Schaaf attend beaucoup à ce poste de l'international allemand Marko Marin ou d'Aaron Hunt.

"On ne perd pas un joueur comme Özil volontiers, son départ nous met dans la même situation que celle où nous étions quand Diego est parti" en 2009, a remarqué Allofs.